ALLOCUTION DE L’HONORABLE  JANVIER YAHOUEDEOU,
PRESIDENT DU CONSEIL D’ORIENTATION ET DE SUPERVISION (COS)

AGOUE, MILLENIUM POPO BEACH HOTEL, le 23 août 2018

Discours d’ouverture du Président

  • Mesdames et Messieurs les membres du Conseil d’Orientation et de Supervision de la Liste Electorale Permanente Informatisée (COS-LEPI) ;
  • Messieurs les membres de l’Agence Nationale de Traitement ;
  • Messieurs les cadres techniques de l’Agence Nationale de Traitement ;
  • Mesdames et Messieurs les cadres techniques du Conseil d’Orientation et de Supervision de la LEPI ;
  • Distingués invités en vos rangs et grades respectifs.

Avant tout propos, qu’il me soit permis de vous souhaiter la bienvenue dans ce majestueux cadre de travail, le Millénium Popo Beach Hôtel d’Agoué.

Je voudrais d’abord m’acquitter d’un devoir, celui de remercier au nom des membres du Conseil d’Orientation et de Supervision (COS), l’Assemblée nationale et le gouvernement du Président Patrice TALON pour la confiance placée en nous en vue de conduire  la noble et exaltante mission d’orientation et de supervision du processus d’actualisation du fichier électoral national.

Permettez-moi ensuite de me réjouir de la tenue effective ce jour, jeudi 23 août  2018, de l’atelier d’imprégnation et d’appropriation des documents techniques d’actualisation du fichier électoral national. Cela témoigne du ferme engagement de tous les membres du Conseil d’Orientation et de Supervision que j’ai l’honneur de présider, à accomplir toutes les diligences et tous  les sacrifices nécessaires à la réussite de cette noble mission à nous confier par la République.

Comme vous le savez, cette mission consiste à court terme, à élaborer une version actualisée de la LEPIà utiliser pour les élections législatives de l’année 2019.

Mesdames et Messieurs,

La réalisation du RENA et l’établissement de la LEPI constituent assurément un outil précieux pour le Bénin, dont la mise en place a nécessité d’importants moyens techniques, financiers et humains. Cependant, si la LEPI est une avancée significative par rapport aux listes manuscrites, elle reste néanmoins perfectible.

C’est dans la perspective de consolidation de ses acquis et d’amélioration de sa qualité que la représentation nationale a renforcé le cadre juridique existant en votant :

  • la loi n° 2012-43 du 28 décembre 2012 portant apurement, correction, mise à jour et actualisation du fichier électoral national et de la liste électorale permanente informatisée (LEPI);
  • la loi N°2013-005 portant unités administratives locales en République du Bénin ;
  • La loi 2013-06 du 25 novembre 2013 portant code électoral en République du Bénin ;
  • La loi 2015-01 du 08 janvier 2015 modifiant et complétant la loi 2013-05 du 27 mai 2013 portant création, organisation, attribution et fonctionnement des unités administratives, locales en République du Bénin ;

Comme vous vous en doutez, la correction et l’actualisation du fichier électoral national dans ce nouveau cadre juridique supposent la confection de nombreux documents techniques de mise en œuvre et l’élaboration d’une méthodologie consensuelle plus adaptée aux objectifs poursuivis et dont les points d’application sont les suivants :

  • l’inscription de tous ceux qui auraient été précédemment omis et qui auraient apporté la preuve de leur omission ;
  • l’inscription de tous ceux qui ont acquis les qualités exigées par la loi  pour figurer sur le Fichier Electoral National ;
  • le transfert des citoyens dans des nouveaux centres de vote conformément aux dispositions légales ;
  • la radiation d’éventuels cas d’inscriptions frauduleuses sur le FEN;
  • la radiation des citoyens décédés et autres citoyens qui ont perdu le droit de figurer sur le FEN  conformément aux lois de la République;
  • la modification et /ou la correction des erreurs constatées sur les informations nominatives des citoyens qui auront au moins 18 ans le jour des élections et existants dans la base de données du RENA/LEPI 2009-2011 ;
  • le dédoublonnage du fichier électoral.
  • L’édition et l’impression des documents électorauxconformément à la loi ;
  • la publication de la Liste Electorale Nationale Permanente ;
  • L’impression des cartes d’électeurs y afférentes.

Pour y arriver, le Conseil d’orientation et de Supervision (COS) en collaboration avec l’Agence  Nationale de Traitement (ANT) ont jugé nécessaire l’organisation du présent atelier dans le but de mettre en  commun les connaissances et les expériences.

Mesdames et Messieurs,

L’atelier qui nous réunit au cours de ces deux jours, vise à nous permettre de nous imprégner et de nous approprier les textes législatifs et les principaux documents de mise en œuvre des opérations d’actualisation du fichier électoral national.

Nous aurons :

  • à affiner la stratégie et le mode opératoire de l’actualisation du fichier électoral,
  • à examiner tous les projets de document et assurer leur adéquation avec les standards en la matière d’une part, et avec les lois qui régissent l’actualisation du fichier électoral d’autre part ;
  • à nous familiariser avec l’ensemble des documents pour une réelle appropriation.

Au cours de nos travaux que je souhaite assidus, nous aurons droit à plusieurs communications :

  • Le premier thème porte sur le dispositif juridique encadrant les opérations d’actualisation du Fichier Electoral National ;
  • La deuxième communication traite du mode opératoire ;
  • La troisième communication nous entretiendra sur le dispositif organisationnel et humain ;
  • Le quatrième et dernier thème portera sur le dispositif technique.

Les débats et contributions diverses qui leur feront suite, nous permettront d’abord de prendre connaissance de la stratégie et du mode opératoire d’actualisation du Fichier Electoral National et de nous familiariser avec l’ensemble des documents de base. Vue la qualité de chaque participant ici présent et l’expertise de chacun dans son domaine, je ne doute point de l’atteinte des résultats qui seront obtenus au terme cet atelier.

Cela traduirait à souhait, le ferme engagement de tous les membres du COS-LEPI, que j’ai l’honneur de présider, à accomplir toutes les diligences et tous les sacrifices nécessaires à la réussite de leur mission.

Je me rassure une fois encore, en me fondant sur votre expertise avérée. Je ne doute pas un seul instant sur votre capacité à nous aider à parvenir aux résultats attendus, notamment, l’élaboration d’une stratégie et d’un mode opératoire de l’actualisation du fichier électoral national en adéquation avec les prescriptions légales.

Je voudrais, d’ores et déjà, compter sur vous tous, acteurs politiques et partenaires techniques engagés à nos côtés pour la marche de notre pays et vers la modernisation continuelle de son système électoral.

Soyez assurés de la disponibilité du COS à examiner avec vous toutes les questions liées à la transparence du processus d’actualisation du fichier électoral national, gage de renforcement de la confiance des citoyens et de la classe politique dans la mise en œuvre du processus de  l’actualisation de la  LEPI.

Mesdames et Messieurs les participants,

Je suis convaincu que de vos travaux sortiront des propositions et des recommandations pertinentes qui permettront de capitaliser et de valoriser tous les fruits issus des observations, réflexions et analyses que nous aurons eues ensemble.

C’est sur cette note d’espoir qu’au nom du COS-LEPI, je déclare ouvert l’atelier d’imprégnation et d’appropriation des documents techniques d’actualisation du fichier électoral national.

Vive le Renouveau Démocratique !

Vive le Benin !

Je vous remercie de votre aimable attention.

                                                                      Janvier YAHOUEDEOU

                                                                      Président COS-LEPI 2018