Les éléments de la police ont saisi plus de 300 cartes Lépi falsifiées au nom des personnalités et autorités diverses. La polémique née de cette opération s’enfle étant donné que nous tendons vers une période électorale. Ce mardi 06 novembre, Janvier Yahouédéou, président du conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée a effectué une descente à la Direction générale de la police républicaine pour constater de visu la nature des cartes appréhendées.

Janvier Yahouédéou s’y est rendu avec les techniciens de l’Agence Nationale du Traitement (ANT) pour vérifier la nature et connaître la provenance des cartes Lépi. Après vérifications, il est à retenir que les cartes saisies par la police républicaine sont des falsifications et ne sont pas liées à la base de données du fichier électoral national. « Ceci relève des activités des escrocs pour dépouiller les esprits faciles et ne peut influencer la fiabilité du vote », a déclaré le Président du Cos-Lépi Janvier Yahouédéou. Dans tous les cas, a-t-il poursuivi, « un mécanisme de vérification de la carte existe avant le vote et toutes les personnes malintentionnées se feront appréhender s’ils se hasardaient ».

Une descente qui vient dédouaner le régime déjà accusé à tort de vouloir préparer les gens à la fraude électorale.

Par Hervé Ganhouégnon le 6 Nov 2018

BENINWEB TV